Francais
Anglais
Indicateur national

Un indicateur national simple, issu des recommandations de l'OMS, a été mis en place dans de nombreux pays. En France, il s'agit de l' IcSHA.

IcSHA 
Indice de consommation de Solutions Hydro-Alcooliques

L'IcSHA permet d'évaluer la performance d'un hôpital ou d'une clinique. L'indicateur dans sa version 3 (2016, obligatoire depuis 2018) se base sur le volume de SHA(1) commandé, payé et livré dans les grands secteurs des hôpitaux. Ce volume est calculé selon une règle simple : nombre estimé de frictions par jour par patient.

Son défaut n°1 ? Il ne relève pas la consommation de SHA, ni de manière générale, ni au plus près des patients. Son défaut n°2 ? C'est un indicateur annuel administratif, dont la qualité de la note dépend de la livraison suffisante de SHA, y compris en toute fin d'année. Sa conséquence : les EOH(2) doivent jongler entre des indicateurs non pertinents et un besoin d'amélioration réelle sur le terrain, sans pouvoir corréler les deux.

Ainsi, l'augmentation de consommation de SHA n'est pas toujours associée à une amélioration de l'hygiène des mains. Les programmes pluriannuels de lutte contre les infections associées aux soins(3) donnent des orientations mais n'encadrent pas de manière contraignante le respect des protocoles de désinfection préconisés par l'OMS(4).

Ce constat de carence de moyens et de mesures face à un réel problème de faiblesse de pratiques de désinfection des mains, associé à un relevé global quantitatif de SHA, doit inciter à mettre en place des moyens et des méthodologies de mesure d'hygiène des mains qui assurent une pérennisation du niveau le plus élevé d'occurrences de désinfection en concordance avec les protocoles requis par l'OMS.

La solution est dans la traçabilité automatisée, en continu et en temps réel apportée par les solutions connectées MediHandTrace.

Références :
(1) SHA : Solution Hydro-Alcoolique
(2) EOH : Equipe Opérationnelle d'Hygiène
(3) PROPIAS (France)
(4) OMS : Organisation Mondiale de la Santé