Francais
Anglais
Infections nosocomiales
 
Chaque année, en France, près de 7% des malades sont contaminés lors d’un séjour en hôpital ou clinique. Ces infections dites associées aux soins (IAS) ou nosocomiales, frappent plus de 800.000 personnes par an et plus de 9.000 d'entre elles en décèdent sur la même période. Le coût annuel des maladies nosocomiales pour la collectivité en France s'élève à 5 Milliards d'Euros(1). Ces infections représentent aux Etats-Unis plus de 3 millions de personnes atteintes et 100 000 morts par an.

Ces chiffres sont très élevés si l'on considère que près de 70% de ces cas pourraient être évités par des mesures simples.

L'audit de l'hygiène des mains est considéré par l'OMS(2) comme une des stratégies les plus efficaces en termes de lutte contre les IAS. Le livre de référence publié en 2017
(3), dédie tout un chapitre aux solutions de monitoring automatisé de l'hygiène des mains, et ses différentes techniques.

     
     Les principales sources d'infections associées au soins sont :
 
            L'hygiène des mains
            Les dispositifs invasifs
           
Les bactéries multi-résistantes
 


Trois principales bactéries en cause représentent plus de 50% des cas :
 
► Escherischia Coli (25%)
► Staphylococcus aureus (19%)
► Pseudomonas aeruginosa (10%)

Les principales sources de contamination proviennent :
 
► des propres germes des malades, lors de certains soins 
► d'infections croisées : transmission de germes entre malades par les mains des soignants ou les instruments médicaux
► de l'environnement
 
Références :
(1) Mission économique du Sénat, CCLIN Paris Nord
(2) OMS : Organisation Mondiale de la Santé
(3) Hand Hygiene – A handbook for medical professionals